Didier Morin

Fontevrault 1982

1982- 2010
Super 8.
14'
Master Beta Digital

En 1982, j'écrivais à Jean Genet pour lui demander s'il accepterait de parler de son temps passé à Fontevrault. J'ignorais à l'époque qu'il n'y avait jamais été emprisonné. Je ne reçu aucune réponse de sa part, et l'autorisation de filmer me fut refusée. Le motif évoqué: l'abbaye était en restauration, donc dangereuse. On me demandait de refaire une demande dans quelques années. Je décidais donc de m'introduire dans l'abbaye sans autorisation. Avec une caméra super 8, un trépied et une lampe de camping, guidé par quelques-uns des derniers prisonniers qui pouvaient se déplacer librement dans l'enceinte, je filmais durant plusieurs jours les lieux, les traces et les inscriptions sur les murs de l'ancienne centrale. Au total 6 galettes de 3 minutes. Surpris par un gardien, je dus renoncer. En 2010 , j'ordonnais cette matière brute, sans rien y soustraire, ni vraiment la monter, en laissant les reprises de plans, et les hésitations lors du tournage.