Didier Morin

Dans l'atelier de Jean-Pierre Bertrand

Production Faits et Lieux. 2010.
45 '
Format Beta Digital.

Extrait du scénario

L’atelier de Jean pierre Bertrand est situé dans le 19ème arrondissement de Paris, dans un quartier populaire. Comme d’autres ateliers d’artistes, c’est un lieu fermé, secret, un lieu de solitude. Au fond d’une courette, entre plusieurs bâtiments, sa surface est de 100 mètres carrés. Une verrière à 5 ou 6 mètres du sol laisse pénétrer une lumière réfléchie par les murs qui l’entourent, et directement les rayons du soleil d’avril à septembre entre 11 heures et 16 heures. Dans le conduit qui le traverse s’écoule plus ou moins bruyamment les eaux usées des appartements d’un immeuble attenant, et aux heures de récréations, on entend les cris des enfants qui jouent dans la cour de l’école du quartier.

Comme d’autres ateliers d’artistes, il est devenu le lieu de l’œuvre qui s’y fait. À l’entrée sur la droite, l’évier est recouvert de peinture rouge. Dans un angle, des entassements de cornières, le temps visible. Sur un mur, des lignes de peintures, l’endroit où il peint. Posée sur des caisses, une grande planche fait office de table. Des rouleaux de scotch, un carnet de notes aux feuilles à petits carreaux, des feuilles détachées avec dessus des dessins géométriques, des calculs. Une boîte de cigarillos. Contre un mur des peintures enveloppées, sur un autre les éléments des équations, sans leurs écartements, sans leur rythme.

Je fréquente régulièrement Jean-Pierre Bertrand depuis 1994, et il nous arrive souvent de parler de ce que nous sommes en train de faire, de l’évolution de nos différents projets en cours. S’il s’est toujours montré réticent à laisser entrer une caméra ou un appareil photo dans son atelier, il a accepté il y a quelques mois le projet que je lui ai soumis, qui passe par le regard d’un artiste sur un autre artiste, la réalisation d’un film en trois parties sur et dans son atelier.

Réalisation

Le film est en cours de montage.